Besoins des personnes des minorités sexuelles : regards sur les services sociaux et de santé

 « L'infirmière n'a pas présumé de mon hétérosexualité et m'a demandé le sexe de mes partenaires sexuels » (homme gai, 24 ans).

« À aucun moment, on ne m'a expliqué qu'il y avait aussi des moyens de se protéger durant les relations avec des femmes. À ce jour, je ne suis pas plus éclairée sur le sujet » (lesbienne, 35 ans).

« Cela a très bien été jusqu'à ce que je lui dise que je voulais une transition sexuelle et que j'avais besoin d'aide là-dedans. Après, elle m'a dit qu'elle ne pouvait rien faire pour moi. Que je devais trouver par moi-même quelqu'un pour m'aider. Ce fut très désagréable » (femme trans, hétérosexuelle, 24 ans).

 

Une recherche permettant de poser un regard sur l'adéquation entre les services sociaux et de santé et les besoins des personnes des minorités sexuelles a a été réalisée au CSSS Jeanne-Mance entre juin 2011 et décembre 2013, en collaboration avec le Comité santé des minorités sexuelles (CSMS), la Chaire de recherche sur l’homophobie et le CREMIS.

Les objectifs de cette recherche étaient de:

1) Documenter les pratiques spécifiques développées par l’établissement pour mieux répondre aux besoins des personnes LGBT;

2) Mesurer l’adéquation des services sociaux et de santé en fonction des sous-groupes parmi cette population;

3) Proposer des recommandations pour l’amélioration des services.

 

Faits saillants en quelques lignes

-Les pratiques spécifiques développées par le CSSS Jeanne-Mance pour mieux répondre aux besoins en matière de santé des minorités sexuelles démontrent la volonté de l’établissement de poursuivre l’adaptation de ses services.

-Le portrait global de la satisfaction des personnes LGBT quant à leurs expériences avec les services sociaux et de santé en général est positif sur plusieurs aspects. Toutefois, les résultats suggèrent que du travail reste à accomplir sur d’autres aspects tels que les connaissances sur les réalités des personnes LGBT, les signes d’ouverture dans l’environnement et l’hétérosexisme perçu par les usagers, notamment parmi les femmes de minorités sexuelles.

-Les personnes trans sont les minorités sexuelles qui se heurtent au plus grand nombre de difficultés dans leur accès et leur utilisation des services sociaux et de santé.

 

Les recommandations qui se dégagent de cette recherche

-Identifier les besoins en termes de formation à propos des personnes LGBT au sein des équipes et des programmes;

-Promouvoir la formation continue à l’aide des guides de soins pour les minorités sexuelles, les ressources en ligne et les formations à l’interne offertes par des partenaires communautaires et institutionnels;

-Développer et maintenir des compétences clef essentielles : capacité d’offrir un bon accueil, capacité à établir un lien de confiance et aisance du personnel à parler de sexualité;

-Créer un environnement accueillant qui montre des signes d’ouverture aux réalités et aux besoins des personnes LGBT : affiches, messages visuels diffusés dans les salles d’attentes à l’intention des usagers, etc.;

-Approfondir la réflexion sur l’offre de services, notamment pour les personnes trans;

-Soutenir les équipes ou les comités d’intervenants sensibilisés aux besoins des personnes LGBT au sein des établissements de santé et de services sociaux afin de favoriser l’adaptation des services.

En mai 2016, un séminaire organisé conjointement par le CREMIS et le Comité Santé des minorités sexuelles Jeanne-Mance a permis de réfléchir aux différentes recommandations du rapport de recherche. Une quarantaine de personnes provenant d'organismes LGBT, d’organisme communautaires offrant des services à diverses populations, du milieu universitaire et de plusieurs programmes-services et directions du CIUSSS Centre-Sud-de-l’île-de-Montréal ont participé aux ateliers de travail. Pour consulter les faits saillants de ces échanges, c'est par ici! 

 

Pour en savoir plus sur la méthodologie privilégiée et les principaux résultats de la recherche.

Pour en savoir plus et versions imprimables des sommaires exécutifs

Dumas, J. et Chamberland, L. (2015). Adéquation des services sociaux et de santé avec les besoins des minorités sexuelles au Québec – Sommaire exécutif – 2 pages.  Montréal, Université du Québec à Montréal.

Dumas, J. et Chamberland, L. (2015). Adéquation des services sociaux et de santé avec les besoins des minorités sexuelles au Québec – Sommaire exécutif – 5 pages.  Montréal, Université du Québec à Montréal.

Dumas. J et Chamberland, L. (2014). Les besoins des minorités sexuelles et les services sociaux et de santé: signes d'ouverture. Revue du CREMIS, Vol. 7 No. 1.