Tenir compte de tous les acteurs autour du logement

Il faut soutenir l’intégration en logement en lien avec les acteurs qui y gravitent. S’il faut parfois faire de la défense de droits pour protéger des individus vulnérables, le plus souvent le travail s’inscrit dans une défense des intérêts de la personne : c’est-à-dire un travail de médiation pour favoriser des échanges, outiller la personne dans ses relations avec autrui et favoriser un environnement favorable autour d’elle.

Par exemple, ça peut vouloir dire…

  • Le voisinage, les propriétaires, les concierges, les colocataires ou les squatteurs peuvent occasionner des difficultés, mais ce sont également des balises vers une socialisation au logement et des occasions d’accompagner des apprentissages. 
  • Reconnaître les propriétaires et les concierges comme des acteurs incontournables dans l’intervention. Dans un grand nombre de situations, il sera bénéfique de s’inscrire dans un travail de médiation qui tient compte du portrait d’ensemble d’une situation et des divers acteurs autour de la personne, afin de contribuer à établir un environnement favorable autour de la personne.
  • Travailler avec les propriétaires, les concierges et les voisins permet notamment de faire du « modeling », c'est-à-dire de leur offrir l’occasion d’apprendre, au contact des intervenantEs, comment entrer en relation avec des personnes ayant des troubles de santé mentale, un parcours d’itinérance ou un problème de toxicomanie.
  • Travailler dans le contexte du logement exige d’être bien informé comme intervenantE à propos des droits et obligations des locataires et des propriétaires/concierges.
  • Informer la personne sur ses responsabilités comme locataire. Aller vers une normalisation des rapports entre le propriétaire, le concierge et le locataire, tels que définie par les règles de la Régie du logement. Lorsque l’état de la personne est suffisamment stable, la soutenir afin qu’elle effectue ses propres démarches auprès du propriétaire, du concierge, des voisins.
  • Étant donné l’instabilité de certaines personnes, il arrive qu’il faille « faire pour » la personne pendant un moment, en agissant comme négociateur pour éviter les tensions, les incompréhensions. La négociation avec les acteurs autour du logement et l’intervention auprès du locataire visent alors à mettre en place un filet de sécurité afin qu’il ne perde pas son logement.
  • Cela dit, ne pas perdre de vue qu’il est stigmatisant d’être vu avec unE intervenantE. Il y a un équilibre à garder afin de respecter l’intimité des personnes et leur droit à la confidentialité.

Les intervenantEs en itinérance ont un rôle d’accompagnement du milieu pour le développement de projets en lien avec le logement

Par exemple, ça peut vouloir dire…

  • Les intervenantEs sociaux en itinérance détiennent une expertise pour soutenir les organismes du milieu désirant développer des projets de logement. Leur rôle peut s’avérer significatif sur ce plan.

Pour en savoir plus, consultez les récits de pratiques, et notamment

Médiations entre locataire et propriétaire : permettre aux cris de porter, sans tout briser

« La ligne est fine quand on intervient auprès d’une personne qui est autant dans la colère. »
Projet Chez soi à Montréal
 Équipe de suivi à intensité variable (SIV), CSSS Jeanne-Mance

Faire des pas là où c’est possible : traumatisme crânien, agressivité et perte d’autonomie

« J’ai fait beaucoup de travail de médiation, beaucoup d’interventions auprès de M. Beaulieu, mais je ne pouvais pas toujours répondre aux urgences.»
Projet Chez soi à Montréal
 Équipe de suivi à intensité variable (SIV), CSSS Jeanne-Mance

Travailler avec les propriétaires et les gestionnaires pour l’accessibilité au logement

Doc : Récit O
« Le besoin existe aussi chez les personnes vulnérables qui vivent dans le réseau de logements privés. »
Équipe itinérance, CSSS de Gatineau

Logement de transition avec suivi intensif : de nouveaux partenaires pour innover

Doc : Récit P
« Ces logements de type studio sont mis à la disposition par l’OMH, mais la responsabilité de percevoir les loyers et de faire le suivi de la clientèle est assumée par les intervenants de l’Équipe et de l’organisme communautaire »
Équipe itinérance, CSSS-IUGS de Sherbrooke