Demeurer flexible et stratégique à l’égard des comportements agressifs

Il faut permettre l’expression de la colère, bien que tout ne soit pas acceptable. On doit notamment évaluer de quelle nature relève le comportement agressif et distinguer entre ceux qui sont dirigés vers l’intervenantE et ceux qui ont un autre objet.

Par exemple, ça peut vouloir dire…

  • Il est important de demeurer flexible à l’égard des comportements agressifs, puisque l’intervenantE vise à ce que l’expression de la colère s’inscrive dans une démarche d’apprentissage : cibler l’objet de la colère, l’exprimer dans un lieu adéquat, etc.
  • Faire un retour sur les comportements inappropriés quelque temps après, sans dramatiser, ni banaliser. Cultiver son sens de l’humour!
  • Un contrat clinique de non-agression est un outil utile pour que les limites du suivi soient claires.
  • Une balise centrale dans l’intervention demeure la sécurité des intervenantEs. Il est également important de respecter ses propres limites comme intervenantE : on ne peut pas aider une personne que l’on craint. Prendre les mesures pour continuer à faire le travail en toute sécurité.

Pour en savoir plus, consultez les récits de pratiques, et notamment

Dérangeant ou dangereux?

« Souvent, on appuie sur le bouton panique dès queles personnes haussent le ton. »
« Une fois la crise passée, nous reprenons nosrôles respectifs. Lui redevient l’acteur de sa propre vie. À nouveau, nousallons le laisser gérer sa folie le plus possible. »
Projet Chez soi à Montréal
 Équipe de suivi àintensité variable (SIV), Diogène

Aux limites de l’intervention. Se positionner en regard de comportements violents

 « Lorsquenous sommes à l’affût de notre intégrité physique et psychique, nous nesommes pas dans une relation d’aide. »
Projet Chez soi à Montréal
 Équipe de suivi àintensité variable (SIV), CSSS Jeanne-Mance

« Suivre » une dame qui refuse de bouger. Accompagner une personne qui souffre d’un trouble sévère depersonnalité

« Elle nousteste et ça prend des nerfs solides! »
Projet Chez soi à Montréal
 Équipe de suivi àintensité variable (SIV), Diogène

Face à l’agressivité : sortir des cadres établis

« Un des objectifs de la rencontre était de fairesigner à Blake un contrat stipulant qu’il ne serait pas intimidant ouagressif envers les gens du projet Chez soi.»
Projet Chez soi à Montréal
 Équipe de suivi àintensité variable (SIV), CSSS Jeanne-Mance