Collaborer avec les policiers

Les intervenantEs doivent favoriser un plus grand dialogue avec les policiers en portant une attention particulière aux logiques d’action de chacun (cadre législatif, vision, mandat).

Par exemple, ça peut vouloir dire…

  • Il est possible de favoriser un rapprochement avec les policiers en créant des espaces d’échanges sur les logiques d’action respectives. Une meilleure connaissance mutuelle permet de mieux saisir les défis auxquels l’autre acteur est confronté. Cela pourrait contribuer à réduire les tensions sur le terrain entre les policiers et les intervenantEs sociaux et de la santé.
  • La collaboration avec les policiers nécessite une réinterprétation de leurs demandes. Pour ce faire, les intervenantEs en itinérance doivent savoir négocier le temps, les attentes, les objectifs de l’intervention avant d’agir à la demande des policiers
  • Une planification négociée de l’intervention et des rôles permet de réduire la confusion et les frustrations dans le feu de l’action.

Pour en savoir plus, consultez les récits de pratiques, et notamment

Trouble délirant et vie à la rue : interventions de médiation pour limiter la judiciarisation

 « À la sortie de prison, c’est souvent un retour à la rue. Et le cycle recommence. L’accompagnement des personnes dans leurs démarches juridiques et le travail de médiation auprès des policiers fait partie de la réhabilitation sociale. »
Projet Chez soi à Montréal
 Équipe de suivi intensif dans le milieu (SIM), CSSS Jeanne-Mance

Collaborations entre policiers et intervenants: place à l’adaptation 

 « La philosophie policière d’intervention n’est pas semblable à la nôtre tout simplement parce que les situations pour lesquelles ils sont appelés sont caractérisées par l’urgence. Ce n’est pas leur mandat de faire des suivis une fois que le comportement dérangeant n’est plus présent. »
Équipe Itinérance, CSSS de Laval

À l’interface des acteurs en itinérance : repenser le « faire ensemble »

 « Notre rôle consiste à rétablir les faits pour faire contrepoids à la désinformation souvent véhiculée au sujet des personnes itinérantes. »
Équipe Itinérance, CSSS Jeanne-Mance, Montréal