Les principaux résultats

Les principaux résultats tirés  des entrevues exploratoires avec des  professionnels du CSSS Jeanne-Mance et des intervenants d’organismes communautaires du territoire

Certaines pratiques spécifiques d’adaptation des services sociaux et de santé au CSSS Jeanne-Mance témoignent d’une longue expérience et d’une expertise unique pour mieux répondre aux besoins des minorités sexuelles, notamment dans la lutte aux ITSS : services de dépistage, travail de proximité avec des partenaires communautaires, groupes de soutien VIH et hépatite C.

D’autres pratiques spécifiques au CSSS sont les activités de sensibilisation et de formation aux besoins des personnes LGBT organisées par le CSMS et la reconnaissance officielle du comité par la direction.

Les intervenants ont identifié les compétences nécessaires pour l’adaptation des services telles que: un bon accueil, l’identification des besoins et le développement d’un lien de confiance, une bonne communication et l’aisance à parler de sexualité avec des clientèles variées.

La mise en place de programmes et services spécialisés pour les minorités sexuelles soulève des réticences, principalement quant aux risques de stigmatisation envers cette clientèle particulière et d’une ghettoïsation qui s’accompagnerait d’une déresponsabilisation des autres points de services. Une solution identifiée est celle de constituer une équipe multidisciplinaire plus apte à développer une expertise. Offrir des services pour les personnes trans pourrait constituer un cas particulier nécessitant une telle expertise. La mise en place de corridors de services officiels avec les partenaires communautaires et institutionnels constituerait une autre piste pour améliorer l’adéquation des services.

 

Les principaux résultats tirés du questionnaire en ligne auprès des personnes LGBT résidentes du Québec

Environ la moitié des répondants indiquent avoir déjà discuté de leur orientation sexuelle ou de leur identité de genre avec un professionnel de la santé.

Les scores de satisfaction pour les services reçus sont élevés pour plusieurs indicateurs tels que la politesse, le respect et la confidentialité. Toutefois, plusieurs indicateurs reçoivent des scores plus faibles: l'attitude positive de l'intervenant envers l'orientation sexuelle ou la transidentité, la bonne communication de la situation de l'usager, la non-présomption de l'orientation sexuellle, l'utilisation de termes appropriés, le fait que l'usager n'ait pas à fournir des informations outre mesure sur les réalités LGBT, l'aisance de l'usager à disctuer de l'orientation sexuelle ou de la transidentité, l'adapatation des services aux besoins de l'usager LGBT et la présence de signes d'ouverture sur l'orientation sexuelle et sur l'identité de genre.

Lorsque comparées aux hommes, les femmes de minorités sexuelles accordent des scores moyens plus faibles à plusieurs indicateurs de satisfaction.

Parmi les différents sous-groupes, ce sont les personnes trans qui sont les moins satisfaites des services.

Lorsque les scores de satisfaction pour les services de l’ensemble des régions du Québec sont comparés avec ceux du CSSS Jeanne-Mance, on remarque que certains scores sont plus élevés pour ce dernier (ex. bonne compréhension de la situation de l’usager et utilisation de termes appropriés) et qu’il y a moins de différences entre les sous-groupes quant à leur satisfaction. Ces données suggèrent que l’établissement se démarque favorablement quant à l’adéquation des services.

Les commentaires recueillis dans les questions ouvertes à propos des expériences des usagers avec les services et les professionnels convergent avec les données quantitatives, ce qui appuie les conclusions et les recommandations issues de cette recherche.