Baptiste Godrie

Chercheur d’établissement, CIUSSS-CSM

Intérêts de recherche

Je suis détenteur d’un doctorat en sociologie de l’Université de Montréal. Mes recherches portent sur les rapports sociaux inégalitaires et la production des savoirs. Ils se fondent sur l’idée que la reconnaissance et la production des savoirs sont le produit des inégalités systémiques et des oppressions qui structurent les rapports sociaux. Dès lors, la hiérarchisation des savoirs reflèterait la hiérarchie des positions sociales des membres des différents groupes sociaux.

Parmi les questions qui m’intéressent figurent les suivantes : Qu’est-ce qui est reconnu comme un savoir légitime dans un contexte donné ? Comment sortir de rapports de non reconnaissance et d’appropriation des savoirs expérientiels (par la biomédecine, par les groupes professionnels, par les chercheurs, etc.) détenus par des groupes victimes d’injustices matérielles et épistémiques ? Comment « faire travailler » ensemble les différents savoirs (cliniques, scientifiques, expérientiels) en reconnaissant leur pleine valeur et leur efficacité pour l’analyse et l’action vis-à-vis d’un problème donné ? Quelles sont les formes de résistance épistémique permettant à ces savoirs d’obtenir une certaine reconnaissance ?

Mes recherches s’inscrivent dans les suites de ma thèse de doctorat analysant la spécificité des savoirs expérientiels et professionnels des problèmes de santé mentale et leur contribution au développement de pratiques cliniques et de recherche. À cet égard, j’ai développé un intérêt particulier pour les pratiques d’intervention par les pairs au Québec, en France et en Belgique auprès de populations qui subissent des discriminations, vivent dans la pauvreté et ont des problèmes de santé physique et mentale. Dans ce cadre, je m’intéresse à la manière dont le croisement des savoirs expérientiels et professionnels peut – dans le domaine de la santé et des services sociaux – contribuer au développement de pratiques qui répondent mieux aux besoins de populations qui vivent en situation de pauvreté.

Plusieurs des projets de recherche auxquels j’ai participé et participe reposent sur des méthodologies participatives avec des usagers-patients-militants, des professionnels de la santé et des services sociaux et des chercheurs.

Mots-clés

Épistémologie sociale (reconnaissance et production des savoirs) ; hiérarchie et complémentarité des savoirs expérientiels et professionnels ; injustices épistémiques ; participation citoyenne ; pair-aidance ; recherche participative.

 

Sélection de publications

Godrie B. (à paraître). « Les pratiques cliniques à la croisée des savoirs expérientiels et professionnels. Le cas des pairs aidants en santé mentale », dans Morin P. et S. Carrier (dir.). Au-delà de la maladie et des problèmes psychosociaux : co-production, valorisation des savoirs expérientiels et évaluation de la différence, Sherbrooke : Presses de l’Université du Québec.

 

Godrie B., Ouellet, G., Bastien, R., Bissonnette, S., Gagné, J., Gaudet, L., Gonin, A., Laurin, I., McAll, C., McClure, G., Régimbal, F., René, J.-F., et Tremblay, M. (à paraitre) « Les espaces de participation et la recherche dans le champ des inégalités sociales », numéro hors série de la revue Recherche qualitative

 

Godrie B. (2016). « Vivre n’est pas (toujours) savoir. Richesse et complexité des savoirs expérientiels », Revue Le Partenaire de l’Association québécoise pour la réadaptation psychosociale (AQRP), 24 (3) : 35-38. http://aqrp-sm.org/publications-de-laqrp/revue-le-partenaire/publications-membres-et-abonnes/volume-24-no-3-printemps-2016/

 

Godrie B. (2016). « Experts et profanes : une frontière bouleversée par la professionnalisation des pairs aidants » dans Demailly, L. et N. Garnoussi (dir.) Aller mieux. Approches sociologiques, Lille : Presses Universitaires du Septentrion.

 

Godrie B. (2016) « Révolution tranquille. Les usagers dans l’organisation des soins et l’intervention en santé mentale », soumis à la Revue Française des Affaires Sociales, numéro spécial sur l’organisation des soins en psychiatrie, 2, p 90-104. https://www.cairn.info/revue-francaise-des-affaires-sociales-2016-2-page-89.htm

 

Godrie B. (2016) « Le rôle des pairs aidants dans les dilemmes cliniques en psychiatrie » dans Roelandt, J.-L et S. Bérénice (dir.). L’expérimentation des médiateurs de santé-pairs : Une révolution intranquille, Paris : John Libbey Eurotext, collection Polémiques.

 

Godrie B. (2015). « Pour une éthique relationnelle de la recherche : le sociologue à l’épreuve de la relation d’enquête », dans Les sciences sociales à l’épreuve du terrain. Algérie, Belgique, France, Québec, Laos, Vietnam, M. Mebtoul (dir.), Oran : L’Harmattan et GRAS, p. 123-134.

 

Godrie B. (2015) « L’autre côté de la clôture. Quand le monde de la santé mentale et de la rue rencontre celui de la recherche », Santé mentale au Québec, 40 (1), p. 69-82. http://www.erudit.org/revue/smq/2015/v40/n1/1032383ar.html?vue=resume&mode=restriction.

 

Godrie B. (2015) « La participation publique favorise-t-elle l’empowerment ? Un état des lieux au Québec et dans le monde anglo-saxon », Sciences et actions sociales [en ligne], n°1 : http://www.sas-revue.org/index.php/12-dossiers/17-la-participation-publique-favorise-t-elle-l-empowerment-un-etat-des-lieux-au-quebec-et-dans-le-monde-anglo-saxon.

 

Godrie, B., Rose, M.-C., Carde, E., Côté, P.-B., Gendron, S., Giguère, N., Karazivan, P., Leclercq, J.-B. et MacDonald, S.-A. (2015). « Rencontre entre le social et la santé. Les inégalités sociales et le positionnement des acteurs ». Revue du CREMIS, 8 (2) : 16-21. http://www.cremis.ca/rencontre-entre-le-social-et-la-sante-les-inegalites-sociales-et-le-positionnement-des-acteurs

 

Coordonnées 

 

CIUSSS du Centre-Sud-de-l'Île-de-Montréal

CLSC Sainte-Catherine
66, rue Sainte-Catherine Est, bureau 613
Montréal, Québec, H2X 1K6

Tel. : 514 527-9565, p. 3797

Courriel : baptiste.godrie.ccsmtl@ssss.gouv.qc.ca

 

Autres mandats, fonctions et affiliations

 

Professeur associé, Département de sociologie, Université de Montréal