Pratiques de la co-écriture scientifique: rapports de pouvoir et justice épistémique

Thème: 
Séminaires
Date: 
5 Novembre 2019 - 13:30 - 16:30

Lieu: CREMIS, 66, rue Sainte-Catherine Est, salles 602-603

Ouvert à tous
Sur inscription

Intervenantes :

Lucie Gélineau, Université du Québec à Rimouski
Vivian Labrie, chercheure autonome
Karel Lopes, Université du Québec à Montréal

S’appuyant sur la présentation d’expériences de co-écriture scientifique entre universitaires et non-universitaires, ce séminaire vise à identifier des conditions propices à la production de relations plus égalitaires entre co-chercheur.e.s. 
Nous réfléchirons, d’une part, à ce que produit la co-écriture sur la compréhension des réalités étudiées et, d’autre part, nous envisagerons le processus de co-écriture en tant que laboratoire des rapports de pouvoir entre co-auteur.e.s universitaires et non-universitaires à la lumière des questions suivantes : La reconnaissance d’une contribution en recherche passe-t-elle par le statut de co-auteur.e ? Le statut de co-auteur.e d’une production scientifique implique-t-il nécessairement de prendre part formellement au processus d’écriture et, si oui, comment s’y prendre ? Qui décide du format et du contenu des productions écrites (par exemple, droit de veto sur les résultats; droit au désaccord sur l’interprétation des données) ?

Ce 9e évènement, organisé par Baptiste Godrie et Maxime Boucher, s’inscrit dans un cycle de séminaires de l’équipe Épistémè.

Inscrivez-vous; bienvenue à toutes et à tous.

Archives