Autonomie : significations et traductions sur les terrains de l’intervention et de la recherche

Thème: 
Séminaires
Date: 
15 Juin 2018 - 9:30 - 12:00

Lieu: CREMIS, 66 rue Saonte-Catherine Est, local 603

Pour s'inscrire: jennifer.pion.ccsmtl@ssss.gouv.qc.ca

Lors d’un précédent séminaire, nous avons exploré les villes et leur pouvoir d’agir au niveau local. La question de l’autonomie, vis-à-vis de l’État, a été posée. Autonomie vient d’ailleurs du grec autos : soi-même et nomos : loi, règle ; à l’époque où les romains laissaient à certaines villes grecques le droit de se gouverner par leurs propres lois. Aujourd’hui, la notion d’autonomie revêt plusieurs significations dépassant la dimension politique. Il y est souvent question de règles sociales et de relations sociales.

Tant la recherche en sciences sociales que l’intervention auprès de publics variés – les jeunes, les personnes âgées, les bénéficiaires de l’aide sociale, les handicapés, etc. – ont recours à ce terme sans pour autant le définir. Au-delà de l’aspect conceptuel, comment cette notion se traduit-elle sur les terrains de la recherche ou de l’intervention ? Qu’est-ce que cela signifie dans les parcours de vie ?

Lors ce séminaire, plusieurs facettes de l’autonomie seront abordées : autonomie des personnes, notamment des jeunes; autonomie des intervenant-e-s ou agent-e-s institutionnels; autonomie des groupes, comme ceux faisant partie de l’action communautaire. Une réflexion critique sera également poussée sur l’injonction paradoxale à l’autonomie qui peut ressortir de certains dispositifs, notamment dans un contexte d’activation. Finalement, ce sera l’occasion d’interroger les transformations de l’État social et les inégalités sociales à travers le prisme de l’autonomie.

Séminaire co-organisé par Jean-Baptiste Leclercq (chercheur d’établissement au CREMIS) et Catherine Charron (postdoctorante au CREMIS) et co-animé par Stéphane Handfield, (professionnel de recherche au CREMIS)

Ce séminaire prendra la forme d’une table-ronde avec des présentations de : 

  • François-Xavier Charlebois, Doctorant Sciences-humaines appliquées, UdeM
  • Audrey Mariette, Maîtresse de conférences en science politique et Chercheure au centre de Recherches Sociologiques et Politiques de Paris (CRESPPA)
  • Jacques Moriau, Chercheur au centre Migrations, Espaces, Travail, Institutions, Citoyenneté, Épistémologie, Santé (METICES), Université libre de Bruxelles
  • Cécile Van de Velde, Professeure de sociologie (UdeM) et membre du CREMIS

Archives