Équipe de recherche PRAXCIT

L’équipe PRAXCIT[1] est une équipe de recherche en partenariat, financée par le Fonds québécois de recherche société culture (FQR-SC). Sous la direction scientifique de Christopher McAll, elle vise à recenser, expérimenter, évaluer et valoriser des pratiques participatives en vue de produire des connaissances et développer des stratégies d’action sur les inégalités sociales. Elle souhaite contribuer à la reconnaissance de la diversité des savoirs scientifiques, des expériences de vie ou d’intervention des populations et intervenants, ainsi que de leur inégale capacité à se faire entendre.  Cette équipe s’inscrit dans le mandat du centre de recherche du CAU-CSSS Jeanne-Mance (CREMIS). Ses 13 chercheurs membres et affiliés, ainsi que les 4 organismes partenaires ont la volonté de réfléchir collectivement sur leurs expériences passées et actuelles en mobilisant des pratiques participatives.

Les membres de l’équipe PRAXCIT voient dans la participation citoyenne beaucoup plus qu’un simple outil de consultation du public sur des décisions à prendre ou déjà prises : elle constitue un mode privilégié de production des connaissances, d’expérimentation et de délibération sur des stratégies d’action. C’est tout particulièrement le cas dans le champ des inégalités sociales, où l’apport de la participation peut être identifié à trois niveaux. Tout d’abord, en offrant un espace d’expression ouvert à tous, elle contribue à lutter contre les inégalités sociales dans l’accès à la parole et dans les savoirs. Ensuite, cette mise en commun des expériences de vie et/ou d’intervention constitue, pour le chercheur, une précieuse source de données sur les inégalités sociales (dans les conditions de vie et dans l’accès aux ressources) et sur les rapports sociaux qui les produisent. Enfin, ces connaissances peuvent guider l’élaboration de politiques et de programmes de lutte contre ces mêmes inégalités sociales, fondés sur les savoirs expérientiels des populations auxquelles ils sont censés bénéficier. Action concrète de lutte contre les inégalités dans les savoirs, production de connaissances sur les rapports sociaux inégalitaires, aide à la mise en place de politiques de réduction des inégalités sociales : c’est à ces trois niveaux que la participation citoyenne sert la recherche et l’action sur les inégalités sociales.

L’équipe entend contribuer à documenter et évaluer la capacité de la participation citoyenne à produire des connaissances susceptibles de guider l’action sur le social. Elle s’intéresse à la fois aux approches existantes, mais aussi au développement d’approches novatrices. Ses membres, issus  de disciplines et d’institutions diverses, ont développé des travaux qui impliquent différentes populations, stigmatisées (personnes assistées sociales, itinérantes, souffrant de troubles mentaux ou d’une déficience intellectuelle, jeunes parents) ou professionnelles (intervenants, chercheurs, gestionnaires). Ils reposent sur une variété de dispositifs techniques : documentaires, «tribunaux» populaires, arts de la scène, etc. L'objectif principal de l’équipe est de favoriser le développement de pratiques de participation citoyenne en lien avec la recherche et l’intervention.

Pour plus d'information sur l'équipe, veuillez contacter Geneviève McClure, coordonnatrice de l'équipe, par courriel (genevieve.mcclure.jmance@ssss.gouv.qc.ca) ou par téléphone (514-527-9565 poste 3750).

[1] Pratiques de participation citoyenne dans la recherche et l’action sur les inégalités sociales