Droit, justice et inégalités sociales

Le champ « droit, justice et inégalités sociales » vise à explorer la manière dont les institutions juridiques, qu'elles soient pénales, civiles ou administratives, dans leur fonctionnement ordinaire et dans la manière dont elles sont mobilisées, agissent sur les inégalités sociales, d'une part comme un rouage de leur reproduction, ou de leur diminution, et d'autre part comme une ressource voire une arme, inégalement accessible, pour contester ces inégalités.

Plus généralement, ce champ interroge la place - et l'évolution de la place - occupée par le droit, les droits et les institutions juridiques dans la régulation des sociétés contemporaines, et leur articulation a d'autres dispositifs de régulation sociale qui, à l’intersection des domaines sociaux, médico-sociaux ou sanitaires, visent à administrer, à punir, à éduquer, à soigner, à accompagner, a réhabiliter, à contrôler, à normaliser, etc.

Un texte de présentation de certains enjeux du champ est publié par Emmanuelle Bernheim et Nicolas Sallée, co-responsables de ce champ, dans le vol. 9 (2) de la Revue du CREMIS : « Les institutions juridiques et la reproduction des inégalités », p. 28-34.