Historique du CREMIS

Le statut de centre affilié universitaire (CAU) a d’abord été accordé au CLSC des Faubourgs en juillet 2001 étant donné la présence importante d’activités de recherche et d’enseignement qui s’y tenaient déjà. Le CLSC met alors sur pied une direction de la recherche et de l’enseignement et une première équipe de coordination. Entre 2001 et 2003, en collaboration avec le service de recherche du CLSC, une chercheure va mener une enquête auprès des équipes d’intervenant-e-s afin de connaître leurs préoccupations en matière de recherche et de cibler des thèmes de recherche prioritaires.

En 2004, avec l’arrivée d’un directeur scientifique, Christopher McAll, professeur au département de sociologie de l’Université de Montréal, le CLSC des Faubourgs met sur pied un centre de recherche réunissant des chercheurs universitaires et des praticiens chercheurs. Une programmation scientifique est alors élaborée en tenant compte des résultats de l’enquête, ainsi que des besoins et des caractéristiques des populations du territoire. Le CREMIS – Centre de recherche de Montréal sur les inégalités sociales, les discriminations et les pratiques alternatives de citoyenneté – indique, dans sa dénomination même, les grands axes sur lesquels porteront ses activités de recherche.

La première programmation scientifique du CREMIS a été adoptée par le conseil d’administration du CLSC des Faubourgs en mars 2004, peu avant la création du CSSS Jeanne-Mance en juillet 2004. Le Conseil d’administration du nouvel établissement adoptera à son tour cette programmation scientifique, en octobre 2005.

À compter de ce moment, un plan de travail a été mis en place afin de soutenir le développement et la consolidation des activités du centre de recherche (demande de subventions de recherche; organisation de colloques, séminaires, conférences-midis; structuration d’un programme de bourses postdoctorales et de 2e et 3e cycles; création d’un site web, développement de partenariats recherche-pratique, etc.)

En novembre 2006, l’établissement dépose sa programmation de recherche au Fonds québécois de recherche sur la société et la culture (FQRSC) pour renouveler le financement de l’infrastructure de recherche (étape préliminaire au renouvellement de sa désignation universitaire par le MSSS en 2007). Celle-ci fait alors l’objet d’une évaluation très positive par le Fonds qui recommande, en avril 2007, le financement de l’infrastructure pour les 5 prochaines années.

Depuis cette date, les conditions de renouvellement de la mission universitaire ont été revues.

Le MSSS publie en décembre 2010 un Cadre de référence pour la désignation universitaire des établissements du secteur des services sociaux : Mission, principes et critères. Dans ce document, on semble reconnaître au Ministère que la différence entre les centres affiliés universitaires (CAU) et les instituts universitaires (IU) tend à s’estomper. Les douze nouveaux critères de désignation universitaire sont les mêmes pour les deux types de désignation. On peut lire en page 15 de ce document :

La désignation universitaire des établissements vise à reconnaître le développement d’une culture de recherche et l’intégration des activités de recherche dans le fonctionnement des établissements, et ce, dans une perspective d’évolution des savoirs, d’amélioration des pratiques et de soutien à la prise de décision.

(…)

Le développement des centres affiliés universitaires au cours des dernières années a eu pour effet d’élargir leur mission universitaire. Ils se sont dotés d’équipes de recherche performantes, ont développé des pratiques de pointe dont certaines ont fait l’objet d’évaluation et ont conçu des activités de transfert des connaissances afin d’optimiser les retombées de la recherche. Dans certains cas, leurs activités de recherche se comparent à celles des instituts.

Fier de cette reconnaissance, le CSSS Jeanne-Mance poursuit sur sa lancée et s’assure que toutes les instances de l’organisation partagent l’objectif de développer la Mission universitaire et mettent en place les conditions requises pour le renouvellement de la désignation universitaire. Le comité d’orientations stratégiques de la mission universitaire est mis sur pied au printemps 2010.

Depuis 2004, le CREMIS a été associé de près ou de loin à plusieurs initiatives dont voici un bref aperçu :

  • mise sur pied en 2011 d’une nouvelle équipe de recherche financée par le FQRSC (l’Équipe PRAXCIT qui consacrera ses travaux aux approches de participation citoyenne dans la recherche et l’action sur les inégalités sociales);
  • l’intégration de deux chercheurs d’établissement;
  • l’organisation de plusieurs séminaires thématiques par le CREMIS réunissant chercheurs, étudiants, gestionnaires, intervenants, partenaires et représentants des populations concernées;
  • la parution 4 fois par année de la Revue du CREMIS (et ce, depuis 2008) ;
  • l’organisation annuelle de l’Atelier international de recherche et d’actions sur les inégalités qui se tient à Paris-Lille, dont les 12e et 13e éditions ont permis à des intervenants du CSSS de partager leurs expériences et leur expertise clinique;
  • la création d’un atelier portant sur l’intervention en contexte d’inégalités sociales à l’intention des stagiaires et superviseurs de stage (offert une ou deux fois par année);
  • la présence continue de stagiaires postdoctoraux au sein de l’infrastructure;
  • l’élaboration de recherches évaluatives portant sur des pratiques novatrices développées au CSSS (qui pourraient devenir des pratiques de pointe, telles l’intervention sociale en contexte scolaire développée à Bien dans mes baskets; l’intervention conjointe du CSSS et du Service de police de la ville de Montréal (SPVM), EMRII - Équipe mobile de référence et d’intervention en itinérance; l’approche implantée au Centre d’hébergement Centre-ville de Montréal, à l’Unité La Clé des Champs, etc );
  • l’organisation d’un Rendez-vous Jeanne-Mance portant sur le partenariat recherche-pratique en juin 2012 qui a réuni plus de 70 personnes qui ont pu constater que la recherche contribue de plus en plus à l’amélioration des pratiques ou à la prise de décision au CSSS;
  • la signature d’un contrat avec l’Université de Barcelone en vue du partage de certaines activités de recherche (séminaires thématiques, études comparatives, etc.)

Depuis avril 2015, le CREMIS fait partie du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux du Centre-Sud-de-l'Île-de-Montréal. Le CIUSSS et le CREMIS poursuivent le développement des activités de recherche, convaincus que la recherche qui se déroule en milieu de pratique à partir des différents savoirs contribue à l’amélioration des pratiques, voire à la bonification des politiques sociales à l’égard des populations les plus exposées aux inégalités sociales et aux discriminations.